martinbaezx493

Lionel Martin & Jean-François Baez

Dès les premières notes, les musiciens se fondent dans leur musique. Ils la laissent s'insinuer en eux et s'y abandonnent pour mieux la vivre. Jean-François Baez intériorise, Lionel Martin extériorise.

La musique devient visuelle et on partage pleinement chaque histoire que le duo nous raconte. La respiration des musiciens, les râles, le bruit sec des tampons du saxophone ou des touches de l'accordéon sont autant de ponctuations, de percussions, parties intégrantes de l'univers sonore.

Suivent ensuite une série de morceaux dont l'inspiration est en provenance des plaines de l'Europe de l'Est. L'accordéon devient plus rythmique, le saxophone est tantôt soprano et virevoltant, tantôt baryton, grave et sombre.

Lionel Martin : sax, Jean-François Baez : accordéon

remicollin x493

Rémi Collin Trio

 

Pur produit de cette prolifique pépinière de talents qu’est Jazz Action Valence, le Rémi Collin Trio a charmé le public nombreux qui s’était donné rendez-vous à la Tartine pour le premier concert de l’année 2013.

Le Trio a interprété des compositions originales de Rémi Collin, expression d’une sensibilité profonde et déjà mûre malgré le jeune âge des musiciens. Leur musique moderne et enjouée, dans laquelle on pouvait deviner un substrat de références à quelques grands artistes tels que Bill Evans, Marcus Miller, Ahmad Jamal et E.S.T., a été très appréciée et saluée par les applaudissements nourris de l’audience.

Rémi Collin : piano
Lucas Mège : batterie
Bernard Rey : basse

7eme gnome 493

le 7ème Gnome

Sybille Jounot & Ismaël Galvez, repérés lors du concours 2012, reviennent enchanter le public crestois ! Le 7ème Gnome est une bouillonnante pépite sonore, issue des banlieues parisiennes et santiaguiniennes. Ce couple est le fruit d’une rencontre instinctive ; très complémentaires, ils travaillent ensemble depuis presque dix ans. Au cœur du 7ème Gnome, il y a une même passion pour les arts vivants, l’improvisation, les voyages. Le couple a la bougeotte.

Sybille Jounot : voix, claviers, caisse claire
Ismael Galvez : trompette, guitare, cajon, machines.

benko 493

Benko duo

Les jeudis d’jazz qu’organise Crest Jazz Vocal reprennent et ce fut une reprise en beauté avec le BENKO DUO. Un public de connaisseurs, une trentaine de personnes attentives, a su apprécier à sa juste valeur ce duo surprenant qui se présente comme une boisson chocolatée des années 80 (le Benko), celle-ci composée d’un peu de lait, le pianiste Benoit Thevenot, et d’un peu de chocolat, le chanteur David Komara. C’est un spectacle de voir ce duo nous présenter ses arrangements de succès pop des années 80. Benoit Thévenot, aux claviers, fait le choix risqué de n’utiliser que le son « Rhodes », David Komara se sert de l’immense tessiture de sa voix pour donner aux mélodies des intonations groove. Ils ont l’air de s’amuser, de se questionner, de se répondre, font des dialogues musicaux. Le duo embarque le public conquis dans des improvisations qui privilégient l’écoute de l’autre, le gratifie de solos rythmés et chantants. Benoit donne du volume aux mélodies avec son petit clavier de basses. Il jette ses doigts sur les touches, ses mains courent, dansent, se croisent, se séparent, se rattrapent : le résultat est séduisant et mélodieux David utilise avec une grande richesse de sons : voix haute et aigrelette, basse et chaude, parfois rocailleuse, parfois douce et ronde, imperceptible ou forte, domine les scats ou le beatbox avec talent. Très belle programmation pour une reprise, la soirée se termine autour d’un verre de clairette offert par le partenaire Jaillance. Le prochain Jeudi D’jazz, le 13 décembre avec « le 7ème Gnome », un duo franco-chilien entendu au concours de Crest Jazz Vocal cet été. Daniel Kirchner

Benoit Thevenot : Piano, David Komara : Chant, Sampler

outline x493

Outline Duo

Rémy Collin : piano
Yasmina Kachouche : chant

Outline duo, histoire d’une voix et d’un pianiste, rencontre d’une musicienne et d’un musicien, dialogue mélodieux de Yasmina Kachouche et de Rémi Collin. Un programme fait de compositions de Rémi Collin (″Tendresse infinie″, ″Home″), de Yasmina Kachouche (″Au-delà de″, ″The color of your soul″, ″When I close my eyes″, entre autres) et de standards magnifiquement interprétés comme ″Summertime″ ou ″Caravan″. Rémi Collin, pianiste au toucher subtil, précis, tout en nuances, à l’aise autant dans le soutient du chant, dans le jeu du thème que dans l’improvisation, surprend par son apparente facilité. Yasmina Kachouche, expressive et pleine d’humour, utilise sa voix comme un instrument, exploite un registre étendu, manie des sons rauques aussi bien que des sons cristallins, improvise des scats ciselés, mélodieux et cadencés. Ensemble ils discutent, se parlent, se répondent, entraînent l’audience dans leur débats et c’est Outline duo qui captive dès les premières notes, le public venu nombreux, une formation faite de fraicheur, de générosité, de talent : à voir et revoir. Daniel Kirchner

Photo : Daniel Kirchner

mellophonic x493

Mellophonic Quartet

Au programme, reprises de ses grands standards avec du chant, du souffle, et une rythmique on ne peut plus Jazz, dans l'esprit de Baker.
Petite particularité : la trompette est ici remplacée par le mellophone, un instrument rare à la sonorité chaude et feutrée.

Manu Domergue : Chant, Mellophone
Etienne Vincent : Guitare
Alexandre Bes Contrebasse
Nicolas Serret : Batterie

 

trio-barolo

Trio Barolo


Francesco CASTELLANI Trombone
Rémy POULAKIS Accordéon, Ténor
Philippe EUVRARD Contrebasse
Une orchestration originale, une musique, un voyage entre jazz et musique du monde, fortement tenté d'influences méditerranéennes.

myspace Philippe Euvrard

jazz-club-du-mois

Aknot trio


Marie Joannon : voix
Sébastien Bonniau : vibraphone
Brice Berrerd : contrebasse
Avec sa formule instrumentale originale, Aknot revisite avec une grande liberté les standards du jazz vocal.
 Des acrobaties vocales de Bobby McFerrin ou d'André Minvielle au swing échevelé de Winton Marsalis, l'univers d'Aknot trio s'approprie les influences pour mieux les retranscrire au sein d'un univers très personnel où le dépouillement instrumental est source de la plus grande des libertés rythmiques et harmoniques.

myspace Aknot trio

jazz-club-cahours-et-tanguy

Cahours et Tanguy

Déborah Tanguy et Olivier Cahours une voix, une guitare et une grande complicité. Leur programme, des standards du jazz (blues, bossa nova, valses) retrouvés dans les répertoires de Chick Corea, Thelonious Monk, Charly Aden, l'incontournable Ella Fitzgerald, Betty Carter. Elle, une nature joyeuse et généreuse, un dynamisme spontané, une voix chaude et profonde, un phrasé naturel et fluide, des scats aériens d'une rare vélocité et d'une précision claire, à l'aise dans les graves et les aigus, s'essaye même aux "body percussions". Lui, une présence discrète et efficace, un soutien sûr et solide, un guitariste hors pair, ses doigts dansent sur les cordes, une grande virtuosité, accompagne ses mélodies par une ligne de basse avec brio.

Le duo, un modèle de complicité et de connivence, maîtrise les dialogues musicaux où chacun met l'autre en valeur, improvise, écoute, répond. Il joue, elle chante pour le public, ils s'amusent avec le public, leur entente est harmonieuse, leur musique prenante. A la fin du concert ils savent encore surprendre, captiver, tenir en haleine un public de fidèles du jazz qui a su résister aux multiples sollicitations du jour. Tous les deux sont liés à l'histoire de Crest Jazz Vocal, Déborah remporte le concours en 2001, Olivier depuis des années est musicien accompagnateur bénévole aux stages organisés pendant le festival, Daniel Kirchner

jazz-club-patience-quartet

nos trio 

3 copains : Gérald Simonet à la batterie, Marc de Sousa à la contrebasse et Jean-Pierre Moncada au sax, pour un jazz sans poudre aux yeux. 3 amis du festival, qui cet été animaient l'after de la grande scène pour les couches tard du JAZZ. Cette fameuse « équipe de nuit » qui grâce à sa musique direct et efficace à permis à de nombreux musiciens de faire la JAM. 3 artistes passionnés de musiques qui ont choisi en ce soir de Club de célébrer Serge Gainsbourg. Serge est grand, mais leur générosité et leur bonne humeur étaient à la hauteur de l'événement et c'est avec beaucoup de plaisir que le public c'est laissé emporter sur les mélodies connues ou oubliées. Ont pouvait craindre un trop grand respect du maitre, mais nos 3 interprètes ont su nous présenter à travers des reprises sobres, une musique alerte très swing avec de bons échanges, sans jamais perdre de vue le propos.

Et finalement c'est aussi ça qui a plu au public, même si les reprises sont là pour être détournées, ce n'est pas toujours agréable de ce perdre dans des intentions trop longues et trop innovantes. Une belle soirée acoustique qui c'est prolongée autour du verre de l'amitié, une bouffé d'air dans ce monde trop tourné vers les écrans et les technologies Higth-Teck.