Cecile Andree Quartet small

Cécile Andrée 4tet

S'inspirant du haïku, forme de poésie brève, Cécile Andrée crée avec ce projet de jazz vocal organique, des pièces qui évoquent la nature : l'environnement qui nous entoure et ce qu'il nous inspire, mais aussi et surtout la nature de l'âme.
Cette âme qui, tout comme les plantes cherchent à atteindre dans un environnement ombragé l'étage supérieur baigné de lumière, veut grandir, s'élever jusqu'à la clarté de sa propre canopée.
Pour Cécile, « Canopée » est d’ailleurs l'un des plus beaux mots du monde. Elle signe un texte intitulé Canopy sur le thème "Aspire" de Kenny Wheeler, seule reprise de cet album, avec Street spirit(fade out) de Radiohead.
Elle en a écrit et composé tous les autres morceaux.
Calquer l'harmonie de la nature...
La voix se sert des sons, mots ou onomatopées, de mélodies écrites ou improvisées. Elle
se démultiplie ou est doublée par les instruments, elle cherche la symbiose desdits
instruments, l'unité du moment au travers de la beauté des harmonies.
Sa musique, de par la formation et la place importante laissée à l'improvisation, est à
prédominance jazz. Elle puise également son inspiration dans des esthétiques comme la
musique classique (avec sur scène, le Clair de Lune de Debussy à la voix) ou la pop
(utilisation d'un harmoniseur).
Le champ lexical utilisé est principalement celui de la nature, pour évoquer la nature de
l’âme.
Cécile Andrée offre ici un projet de jazz moderne « lyrique » : les sentiments s'expriment
avec passion, sans demi-mesure, mais avec simplicité et économie de mots.
La voix y est centrale

Cécile Andrée, chant
Cédric Bec, batterie
Olivier Lalauze, contrebasse
Ben Rando, piano

Place du Général De Gaulle - Vendredi 2 août 18h.